Douglas Gordon « anatomy of my desire »

Dans le cadre de la collection kamel mennour présente, Collectif Combo a produit Douglas Gordon « anatomy of my desire ».

Directed by Erwann Lameignère

Music : « Long Gone » by Zooey. Courtesy the artist

Production : Collectif Combo / kamel mennour, Paris, London

© Studio lost but found / Douglas Gordon / VG Bild‑Kunst, Bonn, 2019
Courtesy kamel mennour, Paris/London

Anish Kapoor : ANOTHER (M)OTHER

Dans l’opposition qui caractérise son travail entre l’intérieur et l’extérieur, le vide et le plein, la matière et la lumière, Anish Kapoor revient chez kamel mennour pour un projet déployé sur les deux lieux principaux de la galerie.

« Another (M)Other » expose d’évidents vagins, un cœur et des entrailles emballés dans du silicone, mais aussi une proéminence enchaînée, un bloc de cendre, de charbon, des miroirs de sang, et des peintures tout aussi expressives. Sortes d’aliens qui ouvrent sur autant de vortex et de creux inquiétants, ces artefacts à l’effet immédiat prolongent, avec une crudité digne de Goya, son exploration des ventres et des vulves du Leviathan au Grand Palais au Dirty Corner de Versailles. Sans ambages et sans ménagement, qu’il s’agisse de ces plus lumineuses créations comme des plus obscures, l’artiste britannique adore provoquer émerveillement, vertiges et malaises ici en exhibant ce que l’on cache avec un sens inouï du spectaculaire. Et nous retourner comme une farce nos idées préconçues sur la beauté et l’infini.

Réalisation : Erwann Lameignère. Production Collectif Combo pour kamel mennour.

 

Capture d’écran 2018-06-20 à 11.16.57.png

Kawamata NEST

Production : Collectif Combo / kamel mennour. Réalisation : Erwann Lameignère.

Elles se sont nichées à des hauteurs invraisemblables, à des bâtiments comme la colonne Vendôme ou le Centre Pompidou, les cabanes de Tadashi Kawamata ont toujours tourné autour de l’idée du rajout, du squat et selon les termes mêmes de l’artiste du « parasite ». Si l’idée lui est venue en mangeant un bol de ramen dont il reprend la forme, il a logiquement imaginé un nid surdimensionné pour sa nouvelle exposition chez kamel mennour, intervention qui dévore littéralement l’espace de la galerie davantage qu’elle s’y love. Impressionnante et fragile, cette structure éphémère composée de milliers de baguettes chinoises a été réalisée avec le concours des étudiants aux Beaux-Arts, et illustre tout à la fois le désir de projet collectif et d’inachevé.