Douglas Gordon « anatomy of my desire »

Dans le cadre de la collection kamel mennour présente, Collectif Combo a produit Douglas Gordon « anatomy of my desire ».

Directed by Erwann Lameignère

Music : « Long Gone » by Zooey. Courtesy the artist

Production : Collectif Combo / kamel mennour, Paris, London

© Studio lost but found / Douglas Gordon / VG Bild‑Kunst, Bonn, 2019
Courtesy kamel mennour, Paris/London

Sessùn x Jonsen

Collectif Combo a assuré la production de la campagne capsule Jonsen Island pour la marque Sessùn (casting, production exécutive et film).

Photographies de Mélanie Bordas-Aubiès. Film de Erwann Lameignère. Avec Michelle Des Bouillons Musique : « Time to get alone » by Zooey

Hotdogger #14

Un voilier mythique, une vague statique au cœur de l’Afrique, continent dont on explore aussi les premières apparitions du surf, le portrait d’un grand enfant qui en a inspiré bien d’autres, les côtes américaines d’est en ouest, des explorateurs, des Belles Lignes, une recette savoureuse, de beaux objets, des lieux d’exception, Sur la Route, Sur les Vagues et tant d’autres découvertes sont au sommaire de cette quatorzième édition.

Et aussi Belles Lignes (Alain Bourdon), Profil (Hugo Tagholm, Surfers against Sewage), Sur les Routes, Sur les Vagues, notre sélection design et objets Bien Dehors, Bien Dedans, et à voir et à lire (Visions).

Toute la distribution à retrouver ici (à partir du 24 avril à Biarritz, 26 à Hossegor, et 29 dans toute la France)
Abonnement et collections complètes à commander là

Hotdogger #13

Portraits (Mark Cunningham, Oscar Langburne et Michelle des Bouillons), voyages (Sahara occidental et Mozambique), portfolio (Nil Puissant), culture (Belles Lignes, Sur les routes, Sur les vagues) et art de vivre (Bien Dedans, Dehors, Fooding, design, destination) toujours au rendez-vous de ce 13e numéro.

 

COVERHotdogger_13web.jpg

 

– On l’a croisé au printemps à Sumatra, et son style impeccable nous a séduits malgré ses quinze petites années : Oscar Langburne a la classe la plus élémentaire.

– Le photographe Nil Puissant signe un portfolio beau et décalé. 

– Il adore l’océan sous toutes ses formes et y consacre tout son talent, Sergio Penzo a ouvert un lieu unique à San Sebastián : la Blue Factory.

– Il a apprécié la belle vie à la française, entre vin rouge, belles sessions et peinture, Sean Tullyest repassé par ici et c’est dans nos pages qu’il nous raconte son parcours de peintre-longboarder.

– Le Model 3 n’est pas encore là, mais on a testé le SUV de Tesla le Model X, et oui on peut y emmener ses plus grandes planches pour des trips lointains.

– Sur la sublime péninsule de Marau au Brésil, l’hôtel Ka Bru Beach est un exemple d’architecture moderniste et design rétro et local.

Michelle Des Bouillons était en couverture de notre édition d’été et modèle de notre série mode, on vous fait découvrir ses vrais talents de surfeuse de Kalbarri à Nazaré.

Le photographe sud-africain Alan van Gysen a puisé dans ses archives récentes et nous invite à le suivre en compagnie des surfeurs Daniel Thornton, Klee Strachan et Elliot Dudley.

Greg Ewing est parti à la découvert d’une île au large du Mozambique dotée de vagues dignes d’un véritable coffre au trésor.

– Les artistes californiens Rachel Kaye et Jay Nelson ont réalisé en France une œuvre « sociale » insolite. Hotdogger les a suivis pendant dix jours de création au bord de l’eau.

 

Et aussi Belles Lignes (Jean Marie Drouart), Profil (Mark Cunningham, la légende du bodysurf), Sur les Routes (avec Coolnvintage), Sur les Vagues (les 50 ans du Hobie Cat), notre sélection design et objets Bien Dehors, Bien Dedans, et à voir et à lire (Visions).

 

Toute la distribution à retrouver ici

Abonnement et collections complètes à commander là

HOTDOGGER #12 (été 2018)

Que de kilomètres de côte parcourus et de personnalités rencontrées sur la route pour réaliser cette 12e édition de Hotdogger ! De la Lost Coast de Californie jusqu’aux spots d’Indonésie de Krui et de Banda Aceh en passant par la Vendée, nous vous emmenons à la rencontre des surfeurs, artistes et artisans talentueux qui nous ont étonnés. Parmi eux, le Breton Edgar Flauw et sa vision anticonformiste de la glisse, l’Allemand Carsten Kiefer, créateur de meubles design et de planches de surf, ou encore Alex Botelho, dompteur de vagues géantes. Sans oublier une très sensuelle série mode et une couverture signée par Raphael Gianelli-Meriano avec Michelle Des Bouillons et Benoît Renaux pour lancer la belle saison tant attendue.  

Hotdogger_12
Carsten Kiefer, de bois brut
De nombreuses similitudes existent entre les métiers d’ébéniste et de shaper. L’Allemand Carsten Kiefer a su associer ses deux passions pour mener une existence où la recherche de plaisir est le projet principal. Paisiblement installé dans le sud des Landes, il crée des meubles design d’inspirations scandinave et californienne ainsi que des planches de surf avec le même souci du travail bien fait.
La côte perdue
Grand voyageur dans l’âme, randonneur et aventurier, Sean Jansen ne compte plus le nombre de contrées qu’il a parcourues. Pourtant, le Californien n’avait jamais exploré la côte de son « Golden State » natal. C’est à la fin de ses études et en prévision d’un voyage en Europe qu’il décide de sillonner la Californie à bicyclette, tractant sa planche de surf pour un périple de plus de 1460 kilomètres entre Eureka, en Californie du Nord, et San Clemente, en Californie du Sud.
Edgar Flauw, la glisse revisitée
Edgar Flauw prend un malin plaisir à revoir les formes et les concepts de planches de surf ou du matériel pour le pratiquer. Passionné d’histoire du surf, il ramène aussi à la vie d’anciens designs et des objets du début du siècle dernier qu’il n’hésite pas à tester lui-même dans les vagues.
Alex Botelho, le chasseur de géants
En quelques années, le Portugais Alex Botelho est devenu un free surfeur européen incontournable exprimant son talent sur des houles de un à dix mètres. Après avoir fait ses gammes sur les rivages de sa douce Algarve, il s’est fait une place à l’impressionnant line-up de Nazaré où déroulent les plus grosses vagues jamais surfées au monde.
Plaisir caché
Moins exposée que les autres littoraux, la Côte de Lumière possède sur son rivage des spots aux lignes remarquables. Le photographe Michael Nee nous fait découvrir quelques-unes des meilleures sessions capturées cet hiver.
Lettre de Banda Aceh
Loin des centres touristiques de l’Indonésie, Banda Aceh s’est tristement fait connaître dans le monde lors du tsunami dévastateur qui frappa la région en décembre 2004. Sans compter la guerre qui déchira cette province située tout au nord de l’île de Sumatra et l’application depuis quelques années de la charia par le gouvernement local. Tout ça n’a pas pour autant découragé le photographe et surfeur anglais Peter Chamberlain d’aller visiter les lieux. Sur place, il a découvert une population, une communauté de surfeurs et une atmosphère accueillantes dans ce territoire assez peu fréquenté par les voyageurs. Remise de la terrible catastrophe qui l’a tristement rendue célèbre, la province d’Aceh s’est relevée et attire quelques surfeurs désireux de découvrir un autre visage de l’Indonésie.
Toute la distribution à retrouver ici
Abonnement et collections complètes à commander là

Anish Kapoor : ANOTHER (M)OTHER

Dans l’opposition qui caractérise son travail entre l’intérieur et l’extérieur, le vide et le plein, la matière et la lumière, Anish Kapoor revient chez kamel mennour pour un projet déployé sur les deux lieux principaux de la galerie.

« Another (M)Other » expose d’évidents vagins, un cœur et des entrailles emballés dans du silicone, mais aussi une proéminence enchaînée, un bloc de cendre, de charbon, des miroirs de sang, et des peintures tout aussi expressives. Sortes d’aliens qui ouvrent sur autant de vortex et de creux inquiétants, ces artefacts à l’effet immédiat prolongent, avec une crudité digne de Goya, son exploration des ventres et des vulves du Leviathan au Grand Palais au Dirty Corner de Versailles. Sans ambages et sans ménagement, qu’il s’agisse de ces plus lumineuses créations comme des plus obscures, l’artiste britannique adore provoquer émerveillement, vertiges et malaises ici en exhibant ce que l’on cache avec un sens inouï du spectaculaire. Et nous retourner comme une farce nos idées préconçues sur la beauté et l’infini.

Réalisation : Erwann Lameignère. Production Collectif Combo pour kamel mennour.

 

Capture d’écran 2018-06-20 à 11.16.57.png