François Morellet, lumineux « rigolard »

L’un des tout premiers artistes français à utiliser les néons après Lucio Fontana  – en ce moment à l’honneur au musée d’art moderne de la ville de Paris –, François Morellet vient de collaborer avec Tadashi Kawamata pour l’exposition que présente la galerie kamel mennour à Paris jusqu’au 7 mai : « François Morellet, c’est n’importe quoi ? ». Un océan de néons devant un ponton, mais aussi plusieurs œuvres majeures de l’artiste aujourd’hui âgé de 87 ans. Surtout l’exposition montre pour la première fois des œuvres de l’artiste datant de 1949 qu’il avait exposées chez Raymond Creuze en 1950 avant qu’il ne devienne un des plus fervents animateurs du Groupe de Recherche d’Art Visuel (GRAV créé en 1960) et un des représentants de l’art minimal. Où on lui découvre une passion pour les arts primitifs, aborigènes notamment. Rencontre avec celui qui se qualifie lui-même de « rigoureux rigolard ».

REDUX PARTY à l’iBOAT avec FALCON et DVNO

REDUX, la revue éditée par Collectif Combo, a débarqué pour son 44ème numéro à Bordeaux avec DJ FALCON compagnon de route des Daft Punk, tout juste auréolé en leur compagnie d’un Grammy Award en tant que coproducteur et collaborateur de leur album Random Access Memories. Aux platines et derrière ses machines analogiques et numériques depuis près de 15 ans partout dans le monde, il a su distiller à l’iBoat toute la ferveur de ses sets sans fin à peine quelques jours après ses deux prestations à Coachella. Retrouvez ci-dessous son célèbre Together composé à quatre mains avec Thomas Bangalte rwww.facebook.com/djfalcon

Il sera précédé du non moins gourmand et généreux DVNO, que l’on a retrouvé ces dernières années sur le titre éponyme de JUSTICE – dont il a assuré la première partie de nombre de leurs concerts. DVNO a également signé toute une série de collaborations avec son ami des Birdy Nam Nam, DJ PONE et monté le redoutable duo Manigance avec son ami SO-ME. www.dvno.fr

KONDOR a également ajouté sa touche bordelaise à cet ensemble détonnant.

Avec le soutien d’agnès b.

REDUX AFFICHE